UNION POUR LA COLLE

23 novembre 2007

Affaires scolaires

                                                                                                                            Lettre n°3
Chères Colloises, chers Collois,

La Colle Sur Loup est un village qui doit garder son identité afin de ne pas se retrouver perdu
dans une communauté d’agglomération. Nous y sommes nés ou avons choisi d’y habiter avec
notre famille pour la qualité de vie que chacun y trouve.

La population de la Colle sur Loup frôle les 8000 habitants, et face à cette croissance nous devons
apporter des réponses aux attentes de la jeunesse, des familles, des actifs et des retraités.
                                        
Dans le cadre des élections municipales de mars 2008 l’Union Pour la Colle  tient à faire le point sur
la situation colloise, et dans cette lettre  il s’imposait de traiter le sujet des structures scolaires (les écoles), périscolaires (la cantine) et extrascolaires (le CLSH : Centre de Loisirs Sans Hébergement dit centre aéré).

POURQUOI LA CONSTRUCTION D’UN NOUVEAU GROUPE SCOLAIRE ?

La situation actuelle :

Il existe aujourd’hui 3 groupes scolaires à la Colle sur Loup

- L’école Pierre Teisseire, (quartier de la Souquée) est une école assez récente (1993)
                 composée de 2 classes maternelles et de 5 classes primaires.
- L’école du Brusquet (centre du village)
                 compte 7 classes maternelles (5 dans le bâtiment principal et 2 dans des bâtiments préfabriqués)
- L’école Noël Lanza (centre du village)
                 compte 16 classes primaires (11 dans le bâtiment principal et 5 dans des préfabriqués
                  installés « provisoirement » il y a 30 ans).

Lors des dernières élections municipales de mars 2001, toutes les listes en présence s’accordaient sur le fait qu’un  nouveau groupe scolaire était indispensable afin d’améliorer  la qualité d’accueil des enfants de la commune.

Plus de six ans après, nous constatons qu’aucune démarche n’a été entreprise. La municipalité actuelle n’a pas répondu à cet impératif, pourtant évoqué régulièrement lors des conseils d’école.

Plus grave, et malgré l’opposition des huit conseillers municipaux de l’Union Pour La Colle ,  le Maire a décidé (Conseil Municipal du 2 août 2007) de revendre à un promoteur le terrain (chemin de l’Escours ) initialement  réservé à ce projet.   

Notre action : la réalisation immédiate du nouveau groupe scolaire

Face à ce constat, nous proposons la création d’un nouveau groupe scolaire de type HQE
( Haute Qualité Environnementale)  qui permettra :
- de supprimer les bâtiments préfabriqués de LANZA et du BRUSQUET
- de supprimer les classes à deux niveaux
- d’alléger les effectifs des classes  et des cantines
- d’anticiper sur la venue des nouveaux élèves

Compte tenu des délais de réalisation d’un tel projet, nous nous engageons, dès la première année de notre mandat, à demander les autorisations nécessaires et lancer le concours d’architecture.
L’ouverture de ce  nouveau groupe scolaire pourrait être raisonnablement envisagée pour la rentrée scolaire de septembre 2011.

UNE NOUVELLE CANTINE

Nous pourrons alors, en lieu et place des bâtiments préfabriqués de Lanza, construire une salle de cantine évitant ainsi aux demi-pensionnaires de ne plus aller déjeuner à l’extérieur.

La création de cette nouvelle salle de restauration in situ rendra possible :

- de laisser plus de temps aux enfants pour déjeuner,
- de libérer les personnels accompagnants,
- d’éviter les risques inhérents aux déplacements,
- d’accueillir plus d’enfants en demi-pension.

Compte tenu de la topographie des lieux, et en concertation avec les enseignants et les parents d’élèves, nous proposerons d’y adjoindre une salle d’évolution pouvant accueillir la BCD (Bibliothèque et Centre de Documentation) ainsi que des aires de stationnements.

UN NOUVEAU CLSH (Centre de Loisirs Sans Hébergement dit Centre Aéré)

Auriez vous envie de passer vos vacances sur votre lieu de travail ? Non bien sûr !

C’est pourtant le cas actuellement. Les enfants qui participent aux activités du CLSH le mercredi et pendant les vacances scolaires  sont accueillis à l’école  Pierre Teisseire.

Notre volonté est de tout mettre en œuvre pour aménager les structures d’accueil du CLSH au parc de la Guérinière afin que, dès 2010, nos enfants puissent profiter de cet espace de verdure et de la proximité des infrastructures sportives ( le gymnase, les stades, la piscine, la base de canoë – kayak,  …)

Le bien être de nos enfants nous concerne tous. Les familles colloises peuvent compter sur l’équipe de l’Union Pour La Colle , qui prend l’engagement de développer les infrastructures nécessaires à l’épanouissement de nos enfants.

Ensemble défendons le cadre et la qualité de vie  de notre village

Posté par unionpourlacolle à 13:13 - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 octobre 2007

Diffamation ?

Diffamation ?

Dans le dernier numéro de la revue municipale, le maire, Christian Berkesse ?
m’accuse de diffamation ! Directeur de la publication, il aurait pu, par référé
auprès du tribunal, empêcher la publication de mon article. Il ne l’a pas fait.
Si cet article avait été réellement diffamatoire, il aurait pu porter plainte
pour diffamation ! Il n’en a rien fait.  La vérité gêne.

Dans le même numéro de la revue municipale, Christian  Berkesse m’accuse de la
politiser ! J’observe que lorsque j’étais maire, la revue municipale était une
revue purement informative, ce n’est pas moi qui l’ai transformée en une revue
de propagande politique, ce n’est pas moi qui désinforme, caricature, politise,
c’est lui !
Dans le même numéro de la revue municipale, notre article fait l’objet de deux
réponses : celle du maire et celle de Pierre Hély, de  « La Colle  à  gauche ».
Comme si Pierre  Hély  avait  eu communication de notre article avant sa parution,
curieuse conception de la démocratie et soupçon de collusion entre Berkesse et
cet élu de gauche !

Je maintiens ce que j’ai écrit :

Il n’est pas sain en démocratie que les logements sociaux soient attribués sans
                                consultation des élus de l’opposition ;
Il n’est pas sain en démocratie que des appels d’offre soient lancés pendant le mois
                                d’août avec un minimum de publicité ;
Il n’est pas sain en démocratie que les commissions soient de simples chambres
                                d’enregistrement ;
Il n’est pas sain en démocratie de gérer l’urbanisme  comme cela est fait à La Colle.
                                J’observe à ce propos que l’adjoint à l’urbanisme et
                                la directrice de l’ urbanisme ont tous les deux démissionné.

Je m’engage à rétablir la transparence. Je ne pratiquerai ni le népotisme ni le
clientélisme. Je donnerai à l’opposition toute sa place. Je rétablirai un fonctionnement
normal de la démocratie.

                                                                                                             Henri Zissler

Lettre n°2

Posté par unionpourlacolle à 20:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 septembre 2007

La campagne c'est parti

101_0147  C'est dans le parc de la guérinière que Henri ZISSLER et les 7 élus de l'opposition ont présenté les grandes lignes du projet de la prochaine campagne éléctorale devant l'intégralité de la future liste électorale et d'une centaine de sympathisants. Les premiers comités de travail se sont mis en place pour assister les élus de l'opposition sur le PDU,le SCOT et le PLU. Si vous aussi éprouvez le besoin d'être un acteur de la vie communale n'hésitez pas à nous contacter.

Posté par unionpourlacolle à 21:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 mai 2007

Comité de soutien député Lionnel LUCA

Le « comité de soutien à Nicolas Sarkozy », créé début janvier par le docteur Henri Zissler,
président de l’« Union pour La Colle », remercie les Colloises et les Collois, qui, à 70%,
ont contribué à porter Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République.

Dès la proclamation des résultats, le docteur Henri Zissler annonçait la création à La Colle
d’un comité de soutien à notre député Lionnel Luca.
 
Nicolas Sarkozy vient de marquer l’essai. Il convient désormais de le  transformer  en lui
donnant  la majorité parlementaire la plus large possible.
Pour mieux nous faire entendre, nous devons dès à présent nous mobiliser pour  faire élire
massivement notre député Lionnel Luca afin de lui donner plus de poids à l’Assemblée
Nationale. Ainsi, nous autres les huit  élus de la majorité présidentielle, créons le
comité de soutien à notre ami  Lionnel Luca.

Pour ce faire , nous avons besoin de toutes les bonnes volontés.
Les personnes désirant soutenir le député Lionnel Luca peuvent prendre contact avec
M. Jean-Pierre Cirio - 12bis chemin des Arcades – 06480-  La Colle sur Loup
( Tel 06 63 44 93 87 ) ou encore en s’inscrivant sur le blog de l’« Union pour La Colle »
www.unionpourlacolle.canalblog.com

Nous vous informons que Notre député tiendra une réunion publique le vendredi 25 mai à 18h
salle du jeu de paume à La Colle sur Loup.

Posté par unionpourlacolle à 17:29 - Commentaires [5] - Permalien [#]

01 mars 2007

Voeux de M Henri ZISSLER

Vœux d’ Henri Zissler, président de «l’Union pour La Colle »
Le samedi 20 janvier 2006

Je vous remercie d’être venus aussi nombreux pour la présentation
des vœux de notre association : « L’union pour la Colle. »

Depuis 5 ans « demain La Colle » et «  le Rassemblement pour La Colle »,
formations d’opposition ont pu constater leur identité de vue totale sur
la gestion et le devenir de notre village. Ensemble et aidés par plusieurs
associations, en particulier  «  sei sacouliers » ,elles n’ont pas pu
s’opposer à la perte d’identité colloise, que constituent :

-l’abandon du blason créé par notre regretté Theo Giordan ;
-la démolition du fronton, sous protection policière, sans consultation des
élus, malgré l’avis contraire de l’architecte des bâtiments de France et
une pétition signée par 350 personnes.
-l’abattage de « la platane » comme l’avait appelé des générations de Collois ;
-la disparition du « cercle démocratique », vieille institution, crée à la
suite de la guerre de 14-18
-l’agonie du comité des fêtes, avec la disparition de la fête de la Saint Donat
et la vacance de la présidence.
Certains de ces dégâts identitaires sont irrémédiables, d’autres peuvent être réparés.

Conscientes, que seule leur union pouvait permettre la renaissance de l’âme colloise,
les deux listes ont décidé d’appliquer la devise colloise :«Concordia et Labore »
( par l’entente et le travail)  Avec l’appui de notre député Lionnel Luca, elles se
sont mises à travailler ensemble pour pouvoir présider, le moment venu, aux destinées
de La Colle sur Loup et lui rendre son âme.
Elles ont donc créé ensemble le 16 septembre dernier « l’Union pour La Colle »
Permettez moi de vous en présenter les membres :
  Bernard Chassat
  Jean-Pierre Cirio
  Gilbert Garelli
  Gérard La Perna
  Déborah Minéi
  Jean-Bernard Mion
  Dominique Pennacchioni
  Et moi-même
Tous nous sommes résolument tournés vers l’avenir avec un programme totalement différent
de celui de l’équipe en place. Nous voulons :
-1 Rétablir, après avoir fait réalisé un audit, les équilibres financiers à La Colle ;
-2 Mettre en œuvre une politique urbaine radicalement différente rétablir la transparence
   sur les permis de construire et mettre un terme au népotisme ambiant,
-3 S’agissant de la loi S.R.U, nous comptons l’appliquer avec discernement. Les besoins
   de logements sociaux pour les Collois sont d’environ 60 logements. Nous ne voyons pas
   de raisons de loger des personnes venant de l’extérieur,
-4 Pour l’attribution des logements sociaux .nous crérons une commission où l’opposition
   aura sa place,

Notre politique étant totalement différente de celle de l’équipe en place, il est évident
que nous ne pouvons la cautionner, d’autant plus que aucune des propositions que nous avons
avancées n’a jamais été retenue !
Monsieur Hély, lui-même, évoquant  Chritian Berkesse a parlé de dérive monarchique alors
que pendant cinq ans, il a soutenu la politique du maire. Le maire essaie de faire croire
qu’il est apolitique. Or voilà ce qu’affirme le dernier tract de la section colloise du
parti socialiste, je cite :
Tout le monde sait que le maire actuel avait appartenu très officiellement au parti socialiste.
C’est un secret de Polichinelle. Tout le monde a pu savoir aussi qu’il a rompu avec notre parti
pour construire sa liste officielle : « La Colle autrement »
Pour ma part je n’ai jamais songé à cacher mes engagements. J’ai toujours été aux côtés de notre
député Lionnel Luca et je l’ai soutenu, même dans l’adversité, et  ce malgré des problèmes personnels
importants. Je suis resté fidèle à la mission que m’avait confiée les électeurs. Je suis resté à mon
poste à l’écoute des Collois.
Mon engagement national cette année se trouve, avec Lionnel Luca aux côtés de Nicolas Sarkozy

Mais mon engagement à l’échelon collois est purement Collois au profit de tous les Collois,  toutes
sensibilités politiques confondues de droite,comme de gauche, Collois de naissance ou Collois
d’adoption, jeunes ou vieux.
On peut très bien avoir à l’échelon national des opinions claires et à l’échelon local, agir au
profit de tous sans, pour autant renier ses convictions politiques.
Mon engagement sera total, appuyé sur mes amis de« L’union pour La Colle » qui comme moi aiment ce
village.
Après 38 années à exercer la profession de chirurgien dentiste à La Colle, je retrouverai en 2008 toute
ma disponibilité et pourrai  alors me consacrer entièrement à la commune.

Posté par unionpourlacolle à 08:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 janvier 2007

Creation de l'union pour la colle

   Le samedi 16 septembre, les élus des deux listes de droite : « Demain La Colle» et «  Le Rassemblement pour La Colle» , qui  travaillent depuis 5 ans au sein des commissions et du conseil municipal, ont constaté l’identité de leurs positions respectives sur les principaux dossiers. Ils ont donc décidé de créer ensemble une nouvelle association : L’UNION  POUR LA COLLE

  Cette association, d’intérêt communal, sera présidée par le docteur Henri Zissler, ancien maire, 63 ans, chirurgien dentiste, et vice-présidée par Gilbert Garelli , 42 ans chef d’entreprise.

L’association se donne comme objectifs de :

- Rétablir la rigueur dans la gestion des finances communales ; (le mardi 14 mars 2006, le maire Christian Berkesse, présentait le budget de la commune, sans s’apercevoir qu’il lui manquait 1.500.000€ au budget investissement .Cette bévue le contraignait à annuler le conseil du 23 mars, à revoir son budget en procédant à une vente de terrain pour 600.000€ et à un nouvel emprunt de 800.000€ )

- Mettre un terme à l’endettement croissant de la commune ; (en cinq ans l’endettement de la commune s’est accru de 60%)

- Mettre un terme à la dilapidation du patrimoine collois ; (Alors que La Colle manque cruellement de réserves foncières, le maire a cédé différents terrains à des promoteurs.

- Rétablir la transparence en matière d’urbanisme ; (par jugement en date du 6 juillet 2006, le tribunal administratif de Nice a annulé le P.O.S et condamné la commune pour défaut d’informations )

- Rétablir la transparence en matière d’attribution de logements ; (lors du conseil municipal du 6 juillet 2006 ,le maire a refusé de constituer une commission d’attribution des logements représentative de toutes les tendances du conseil et a fait élire une commission issue de sa seule liste)

- Redonner une âme au village et d’en assurer le développement économique

( le maire  n’a aucune politique de développement économique)

- Mettre un terme à l’application systématique et irréfléchie de la loi S.R.U  qui conduirait la commune à accepter 550 logements sociaux sur son territoire;( le maire projette la destruction d’ une partie du V.V.F gîte clair et d’y construire 3 immeubles, qui abriteront 80 logements ).

Posté par unionpourlacolle à 17:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 novembre 2006

Qui sommes nous

119_1997

Posté par unionpourlacolle à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Histoire d'eau

    HISTOIRE   D’EAU          

      A l’ordre du jour du conseil municipal du 26 octobre 2006 : L’analyse du rapport de la SEREX par la D.D.A.F.

      En début de mandature, Christian Berkesse, s’appuyant sur une étude conduite par son prédécesseur, Henri Zissler, avait amené la compagnie générale des eaux à revoir ses tarifs à la baisse, (comme l’avait fait la mairie de Saint Paul). Malgré cela, M Berkesse décidait de changer le délégataire pour la distribution de l’eau potable, et choisissait ainsi la « SEREX ». Agissant, comme à son habitude dans la précipitation et sans aucune concertation, il n’a pas pris toutes les dispositions permettant d’informer le nouveau délégataire de l’état réel du réseau d’eau.

       Savez vous que les besoins annuels de la commune en eau sont d’environ un million de m3, et que les pertes dues à la vétusté du réseau sont biens supérieures ? Nous perdons plus d’eau que nous n’en consommons ! (on se demande pourquoi l’AVEC, qui était très inquiète de la pénurie d’eau à  la Colle ne clame pas haut et fort « Stop au gaspillage ! ») Comment  la SEREX peut elle faire face à  ses engagements, quand elle nous présente un déficit annuel de 300.000€ ? Se sentant flouée par l’appel d’offre, elle intente un procès à la commune. D’ailleurs Mr Berkesse, dans sa gestion irresponsable, n’a toujours rien provisionné dans ses comptes, se croyant sans doute en position de force. Plus grave encore, alors que son prédécesseur avait constitué une cagnotte sur le budget de l’eau pour mener à bien la rénovation du réseau, Mr Berkesse s’est empressé dès le début de sa mandature d’utiliser cette manne dans le budget de fonctionnement. Voilà le triste bilan, encore une initiative, prise dans la précipitation, qui nous coûtera plus cher que les économies constatées à ce jour. Mrs Berkesse et Hely se réjouissent d’avoir enlevé le monopole de l’eau à la CGE. Encore eut-il fallu prendre en compte le contexte dans sa globalité, avant de se précipiter sur des économies, qui à long terme se révèleront très coûteuses. Fallait-il alors ne pas remettre le présent marché en concurrence ? Il est indispensable dans une économie de marché de mettre régulièrement en concurrence les entreprises pour ne pas tomber dans le marché captif, mais lors de la décision finale, il faut prendre en compte tous les paramètres, pas seulement le prix.                                                       

                                                                                      Gilbert Garelli

Posté par unionpourlacolle à 17:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Le contre editorial

LE   CONTRE-EDITORIAL

     Les élus de gauche: Christian Berkesse et Pierre Hély, utilisant la revue municipale pour faire leur campagne électorale, nous les élus de la droite colloise, avons  décidé de leur répondre en rédigeant désormais un : « contre éditorial. »

      Dans l’éditorial du n° 19 de la revue municipale, le maire, Christian Berkesse, après s’être félicité d’un redémarrage de l’activité à La Colle, qu’il est le seul à avoir observé, se livre à une attaque en règle contre les élus de l’opposition de droite. Il les accuse de « dérives malsaines » quand ils s’opposent à sa politique.

      Il reproche à certains d’entre eux d’avoir : « provoqué l’annulation du P.O.S, uniquement pour vice de forme. »

      Qu’en est-il ? Dans sa précipitation à faire voter un P.O.S, qu’il avait rapidement modifié, après l’avoir refusé 15 jours plus tôt quand il était dans l’opposition, Christian Berkesse n’a pas jugé nécessaire d’en informer les élus et les personnes publiques associées, contrevenant ainsi aux dispositions de l’article :L2121-12 du code des collectivités territoriales.

      Condamné pour ce motif par le tribunal administratif, monsieur Berkesse espère s’en sortir en démontrant que le tribunal administratif l’a condamné sur la forme, pas sur le fond. Il le martèle sous plusieurs formes en plusieurs endroits du bulletin municipal de façon à convaincre les Collois que l’opposition entrave le fonctionnement normal de la commune. Ce que Berkesse feint d’ignorer, c’est que le tribunal administratif ne peut se prononcer que sur la forme, jamais sur le fond. Il en va pour cette juridiction comme pour d’autres, comme la cour de cassation ou le conseil d’Etat Il est donc évident que seul un recours sur la forme pouvait être fait.

      Ce que nous réclamons depuis le début de cette mandature : que Berkesse informe les élus de l’opposition, comme la loi l’exige.

                                                                                                          Henri Zissler

Posté par unionpourlacolle à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bonnet rose rose bonnet

Dans le numéro 19 de la revue municipale, Pierre Hély, tête de liste de « la Colle à gauche, nous annonce qu’il sera candidat aux prochaines élections municipales. Il ne critique pas la gestion du maire actuel, dont il  approuve presque toutes les décisions et vote tous les budgets, mais se livre à une attaque en règle contre les élus collois de droite, dont le seul programme serait, selon lui, de : «  faire passer des intérêts partisans avant l’intérêt général » 

Il ne faut pas s’en étonner : Pierre Hély et Christian Berkesse, c’est bonnet rose et rose bonnet

En effet : lors des élections municipales d’avril 2001, la droite colloise, qui présentait trois listes concurrentes a été battue. La gauche, elle, présentait deux listes: l’une, dont la tête de liste était Pierre Hély, avait les investitures socialiste et communiste, l’autre, avait pour tête de liste Christian Berkesse, qui venait d’ abandonner sa carte du parti et les membres principaux de sa liste étaient ou avaient été socialistes,  étaient ou avaient été communistes, étaient ou avaient été syndicalistes C.G.T. ou C.F.D.T.

Le renoncement, purement tactique, de Christian Berkesse à sa carte du parti est noté par Patrick Allemanddans son blog à la date du 04.02.06 :«je vais représenter Michel Vauzelle à La Colle sur Loup à 17h pour l’inauguration du nouveau stade de foot avec une pelouse synthétique que la région a  subventionné à hauteur  de 150.000€. C’est la quatrième pelouse synthétique que nous subventionnons en 3 ans. Je retrouve mon ami Christian Berkesse, Le maire de La Colle sur Loup, avec qui nous  avons partagé tant de combats, avant qu’il ne quitte le Parti pour se faire élire maire… » sic

Cette  mise au point du premier vice président socialiste du conseil régional permet de mieux comprendre le deuxième tour des élections municipales de 2001 et les rapports qui existent entre  ( la Colle à Gauche) de Pierre Hély, ( La Colle autrement) de Christian Berkesse, et Patrick Allemand.

La collusion entre messieurs Berkesse et Hely est patente.

Lors du deuxième tour des élections municipales de 2001, la victoire de Christian Berkesse a été acquise grâce à 159 voix  perdues par «  la Colle à gauche », qui se sont reportées sur sa liste. On  comprendra aussi pourquoi depuis l’élection de 2001, l’élu de « la Colle à gauche » a voté la quasi-totalité des projets et tous les budgets du maire, sauf le dernier, ou il s’est abstenu car lui était difficile de cautionner une rocambolesque erreur de 1.500.000€

Cela donne aussi un éclairage intéressant sur les articles rédigés par Pierre Hély, par Christian Berkesse et par nous même dans la revue municipale. Pierre Hely, au lieu de traiter de problèmes collois attaque constamment la droite, au niveau national, au niveau départemental, au niveau communal.  A La Colle, nous ne traitons, nous, que de problèmes collois. Quant au maire, il s’efforce dans la même revue de répondre à nos articles, jamais à celui rédigé par Pierre Hély …

Qu’un maire soit de droite ou de gauche, quelle importance ? pensent de nombreux électeurs.

Les maires ont une action politique au niveau national. Ils désignent parmi les conseillers municipaux, les grands électeurs, qui avec les députés, les conseillers généraux et régionaux élisent les sénateurs.  La gestion  d’une commune n’est pas politiquement neutre. On s’en aperçoit à La Colle, où le maire conduit une politique de gauche : recrutement de fonctionnaires +50, augmentation des impôts, endettement de la commune :+60%, désintérêt pour le développement économique, démagogie dans le traitement des problèmes sociaux, fiscalité ciblé sur les propriétaires collois : +50% d’augmentation de la taxe sur le foncier bâti….

Posté par unionpourlacolle à 17:12 - Commentaires [9] - Permalien [#]